Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 De Vrouwe Cornelia,  péniche hollandaise de 1908

Mars 2015: les travaux de printemps

Un bateau ça s'entretient.

Un vieux bateau, de 107 ans, par exemple, ça s'entretient beaucoup.

Parce qu'un matériel usé, mal entretenu, qui vient à casser pendant une navigation, ça peut mettre en danger la sécurité à bord.

Bref. Mars= chantiers divers et de printemps.

Nous avons donc vérifié les fonds qui avaient été remis à neuf l'année dernière, re-huilé là où de l'humidité s'est infiltrée cet hiver. De ce coté là, on peut le dire, Cornelia a un bon fond!

Le gros souci de cette année pèse 150 kg. C'est le guindeau.

Le guindeau, à double embrayage, sert à manoeuvrer l'ancre, ou le mat. Il commençait à être dur à la manoeuvre, et méritait un démontage - décoinçage.

Ce qui n'a pas été une mince affaire.

Laurent s'y est attelé, marteau, burin, fer à souder... rien de rien.

Le coup de fil a un ami.. Hervé est arrivé.... un après midi à transpirer... rien de rien.

A se stade, on se dit que le mat étant couché, nous ne sommes pas près de naviguer à la voile.

Il nous faut un arrache moyeu. Donc un garagiste qui a l'habitude de materiel rustique.

direction le garage à tracteurs de Nort. qui aura un peu de mal, mais nous le rendra décoincé, en bel état, graissé.

Reste à Rodolphe et à Laurent le soin de le remettre à sa place.

Hardi les gars, virez le guindeau!
Hardi les gars, virez le guindeau!
Hardi les gars, virez le guindeau!
Hardi les gars, virez le guindeau!

Hardi les gars, virez le guindeau!

Autre chantier, qui patiente depuis trois ans, c'est la peinture du roof.

D'abord, on n'arrivait pas à choisir de couleur.

Puis, comme il y a déjà de la peinture anti glisse dessus, ce n'est pas un probleme de sécurité, donc rien de capital.

Mais voilà, il faut le faire:

ponçage général et léger du roof

ponçage de toutes les parties rouillées + rustol

et il n'y a plus qu'a se lancer.

C'est vite fait: trois après midi de travail!!!

Mars 2015: les travaux de printemps

Pendant ce temps là...

La vieille corne, qui a cassé cet été, est partie chez les charpentiers de marine à Mesquer.

Nous avons besoin d'une corne neuve. Ils nous en refont une sur mesure pour 900€, et sera prête fin mars.

Le foc, enfin la couture de l'anneau de pointe, à laché lui-aussi cet été. Quand je vous disais! la SECURITE! Il y a une sellier à bord, qui avait réparé tout ça, mais ça merite une bonne revision des points de forces, des points d'attache et de frottement. Le foc, donc, est partie à la corderie, chez le gréeur.

Ce sont des vieux métiers précieux, des Artisans détenteurs de savoirs faire anciens, importants pour le maintien d'une marine de tradition.

Autre poste sécurité à verifier:

Les poulies, à poncer, à huiler, à réparer si besoin.

Les cordages, épissures et surliures à reprendre

Les boules de racages, qui doivent glisser sur le mat pour pouvoir affaler rapidement.

Ce poste là nous a pris deux journées bien remplies.

Tiens, une petite question.

A votre avis, combien de ces boules de buis courent le long du mat?

On croirait presque qu'elles sont neuves!

On croirait presque qu'elles sont neuves!

Mars 2015: les travaux de printemps

Allez, autre question.

A votre avis, c'est quoi ce truc, et à quoi ça sert?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

domy17240 24/03/2015 20:00

réponses : il y a 132 perles pas une de plus, et c'est un fumoir à maquereaux pêchés à la traînee . Mais ma première idée était sans doute déplacée.

.

association DV Cornelia 30/03/2015 10:10

122 boules de racage pour envoyer la grandvoile! Un fumoir à maquereaux ??? ah oui...???

Vincent 24/03/2015 18:17

Ah, on vous fait grâce des idées déplacées ! A mon avis, il s'agit du pic de mat qui sert de paratonnerre.

association DV Cornelia 30/03/2015 10:03

Gagné Vincent, il s'agit bien de la tête de mat! de couleur dorée parce que le bateau n'est pas endetté. Mais par contre, le coup du paratonnerre en bois....