Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 De Vrouwe Cornelia,  péniche hollandaise de 1908

Septembre: tentative de halage

Week-end organisé dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine.

Le thème cette année: le patrimoine du passé, une histoire d'avenir.

___________

Avant un retour en image de ce week end exceptionnel, il nous faut remercier pour ces Journées du Patrimoine un peu particulières:

Cedric Barguil de l'Edenn, Fredo et Sylvain de Nort sur Erdre ainsi que l'équipe élue et salariée.

Nous avons cassé le moteur du bateau la veille de ce beau week-end.

Énorme stress.

Nous tenions à assurer les Journées du Patrimoine. Ils nous ont remorqué, prêté un bateau, C'est grâce à eux que vous avez pu profiter des animations.

  • Malheureusement, la panne est grave, et l'association n'a pas les moyens financiers de réparer. Les activités de l'association sont pour le moment en suspend.

Vous pouvez nous aider en trouvant un mécano bénévole, un moteur d'occasion, ou en faisant un don: ICI

____________

Nous qui voulions faire un weekend zéro carbone...

Voici quelques images:

Vendredi 18 septembre

Avec la CCEG / Dastum / Cinémathèque de Bretagne/ville de Sucé sur Erdre

120 personnes environ pour cette édition du ciné-concert "Escale  Chant sur Erdre".

Le ciel était avec nous et la pluie s'est arretée au moment d'installer le décor et la sono.

C'est un plaisir à chaque fois de travailler avec Mickael de la CCEG, avec Hervé aux manettes son et lumière, et avec les musiciens de Dastum.

 

C'était vraiment beau, le bateau dans le port de Sucé, l'Erdre qui s'étire en arrière plan, et les bateaux qui naviguent sur la grand-voile.

Le ciné-concert "Escales à chant sur Erdre" en ouverture des Journées du Patrimoine. Sucé sur Erdre.
Le ciné-concert "Escales à chant sur Erdre" en ouverture des Journées du Patrimoine. Sucé sur Erdre.
Le ciné-concert "Escales à chant sur Erdre" en ouverture des Journées du Patrimoine. Sucé sur Erdre.
Le ciné-concert "Escales à chant sur Erdre" en ouverture des Journées du Patrimoine. Sucé sur Erdre.

Le ciné-concert "Escales à chant sur Erdre" en ouverture des Journées du Patrimoine. Sucé sur Erdre.

Samedi 19 septembre

 

 

Notre thème des Journées du Patrimoine cette année: Le transport fluvial.

Après une période de déclin, le transport fluvial connaît un renouveau d'intérêt en France et en Europe. L'Ouest possède un réseau de voies fluviales de petit gabarit qui pourraient être utilisées pour des transports locaux.

Le Grenelle de l'Environnement a souligné l'intérêt de ce type de transport, du fait de son impact environnemental et a fixé un objectif ambitieux de 25% de transports alternatifs, dont le transport fluvial, en 2030.

Le canal de Nantes à Brest se trouve à coté, et sa vocation initiale est le transport de marchandises.

Le De Vrouwe Cornelia est un ancien bateau de fret.

eh bien, on y va!

Le Rendez-vous était donné à 11h00 à l'écluse de la Tindière.

Les légumes sont arrivés les premiers, en brouette s'il vous plait, de la ferme toute proche de Claire et Gaëtan Lecoq.

Puis nous avons vu arriver Olivette, belle comtoise blonde de 900 Kg, tout de suite suivie du De Vrouwe Cornelia, remorqué par Fredo.

De l'autre coté de l'écluse, un bateau de location, sans permis, un peu étonné de tout ce monde pour l'accueillir... Les spectateurs sont en effet au rendez vous. On le laisse passer en premier.

Une manœuvre de demi tour, et pendant le sassement du bateau de location, nous formons une grande chaine humaine pour charger les légumes sur le bateau. Tout le monde participe, c'est beau!!!

Une grande question se pose: comment faisaient les anciens pour entrer et sortir un bateau d'une écluse, sans moteur ? aller, hop, manœuvres à col d'homme.

L'arrivée à l'écluse de La Tindière
L'arrivée à l'écluse de La Tindière
L'arrivée à l'écluse de La Tindière
L'arrivée à l'écluse de La Tindière

L'arrivée à l'écluse de La Tindière

Olivette, son meneur et Julie attendent le bateau au bas de l'écluse.

Nous pensions emprunter le contre halage et marcher à droite, mais la berge n'est pas, mais pas du tout débroussaillée.

Tant pis, nous prenons le halage. Il n'y a pas beaucoup de bateaux à cette époque de l'année.

La Jument s'impatiente.

Y aurait-il un peu de stress?

En aval de l'écluse de la Tindière.
En aval de l'écluse de la Tindière.
En aval de l'écluse de la Tindière.

En aval de l'écluse de la Tindière.

A peine attelée, la jument se lance et appuie sur les traits, le bateau n'est pas tout à fait prêt, le capitaine s'exprime fort, mais comment arrête-t'on un bateau sans frein et un cheval qui va de l'avant?

Un départ un peu plus vite un peu plus tôt que prévu.

La jument marche d'un bon pas, elle a tout de suite compris ce que l'on voulait d'elle. ça semble être facile.

Premier pont... première difficulté...

Donner de l’élan au bateau. Pas trop.

Ralentir le cheval pour détendre les traits, dételer. Vite.

A bord, descendre le mat de tire. Ramener la corde.Vite.

Viser juste et passer le pont sur l'erre.

Une fois le pont juste passé, redonner la corde au meneur ( merci à ceux qui n'ont pas débroussaillé...), réatteler.

Remettre la jument au pas avant que le bateau ne soit arrêté pour éviter les à-coups.

C'est reparti.

On marche entre 5 et 6 km/heure, presque aussi vite qu'au moteur, c'est incroyable!

Deuxième pont... La Blanchetière. Ne pas se rater...

Les bords sont jalonnés d'arbustes qui freinent la progression du cheval ( la tire se prend dedans), le font tirer de travers, et ramènent le bateau à la rive.

Délicats, les passages de ponts!
Délicats, les passages de ponts!
Délicats, les passages de ponts!
Délicats, les passages de ponts!
Délicats, les passages de ponts!

Délicats, les passages de ponts!

C'est super, il y a du monde à pied et à vélo qui nous suit et nous précède. Du monde aussi sur les ponts pour nous regarder passer.

Et voilà Quiheix, déjà.

Nous sommes allés beaucoup plus vite que ce que nous pensions!!!

oooh laaaa. Il y a aussi beaucoup de bateaux en attente à l'écluse.

Il faut réussir à s’arrêter. L'inertie du bateau demande une grande anticipation des manœuvres.

Le ponton d'attente est occupé.

Voilà, le bateau est dans la berge.

La jument à largement gagné un rafraichissement, nous aussi.

Nous rencontrons des personnes, déçues de nous avoir raté.

Ce sont les aléas des premières éditions, mais promis, on recommencera!

L'arrivée à l'écluse de Quiheix
L'arrivée à l'écluse de Quiheix
L'arrivée à l'écluse de Quiheix

L'arrivée à l'écluse de Quiheix

Reste à repartir de Quiheix pour aller décharger nos beaux légumes à Nort sur Erdre.

Il n'y a pas de chemin de halage le long de l'Erdre, nous ferons donc, en partie, ce que faisaient les anciens: quand il n'y a pas de vent, on perche...

Bref, nous arrivons à bon port à 17h30, pas trop en retard, et bien contents d'y être; il y a du monde à nous attendre pour le déchargement.

Deuxième chaine pour amener les légumes à terre, et Claire installe son stand.

Nous avons réussi !!!

Dimanche 20 septembre

 

Dans la continuité du samedi, nous avons installé une expo sur les quais retraçant l'histoire et les techniques de halage.

Ceux qui le souhaitaient étaient invités à s'initier aux manoeuvres de voile.

Avec diaporama à l'interieur du bateau des photos du halage de la veille.

Merci à tout ceux qui sont passés, pas loin de 200 personnes!

 

Remerciements:

Il nous faut dire un grand merci à Julie, et à son équipe Cheval Diffusion, dont l'attelage est le métier, et qui sont venus bénévolement.

Merci à Claire et Gaëtan LeCoq, les maraichers qui ont de si beaux légumes bio, et à l'AMAP de Nort qui a fait le lien.

Et à tout l'équipage à terre ou embarqué du Cornelia: Christophe, Cécile, Céline, Justine, Julien, Laurent, Mathilde, Edith, Annie, Jean, Bertrand, Régine, Michelle, Michel, Christiane, Nadège, Rodolphe.

Merci aussi à Charlie Bayou du musée de Redon, qui nous a prêté de précieux documents, à Christophe Heriaud du Smatah dans le Finistère, pour ses bons tuyaux, à Yprema pour les conseils. Yprema qui pratique le halage au quotidien avec ses péniches le long de la Marne.

Merci au CG44 et à la DDTM, qui n'ont pas l'habitude de traiter ce genre de demandes 😃 😏

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article