Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 De Vrouwe Cornelia,  péniche hollandaise de 1908

été 2012 remontée du canal depuis Chateaulin

 


Partis de l’écluse Quilheix ( un petit coucou à Dominique!) début juillet, par le canal de Nantes à Brest, nous souhaitions, après les fêtes maritimes de Brest et de Douarnenez, reprendre ledit canal dans sa partie Ouest, direction Port de Carhaix, afin de boucler symboliquement la boucle. L’un de nous est nantais, l’autre carhaisien.

Aulne maritime, vue sur les monts d'Arrées 

 

 

 

 

Nous avions contacté le smatah dès le printemps, qui gère le canal de Nantes à Brest dans sa partie finistérienne, pour savoir si il était vraiment navigable, si nous ne risquions rien... pas envie de casser le bateau

 

 

tjalk Cornelia, arrivée à Chateaulin

 

Nous sommes partis le mardi 24 juillet de Chateaulin (passés le 23 au soir à l’écluse de Guily Glaz),
nous nous sommes trouvés bloqués le samedi 28 juillet à l’écluse du Ster, soit 3,5 jours pour la
montée ; Partis du Ster le 28 juillet, arrivée le 31 juillet à Chateaulin, soit 3,5 jours pour la descente.

 

ecluse Le Ster, canal de Nantes a Brest

   l'écluse du Ster, pas moyen de faire demi tour, on a repris l'écluse en marche arrière!


Pour ce qui est de la navigation générale dans les biefs, sans chenal balisé, nous avons décidé de
nous tenir dans la moitié du canal côté halage. Nous avons maintenu une veille attentive, et n’avons rencontré aucun problème.
Les passages aux écluses, et à proximité de celles-ci (entrées et sorties), se sont parfois montrés plus problématiques.
Une digue artificielle à Pont Triffen, nous a permis de passer, peut être qu’une même digue à l’écluse du Ster, où nous nous sommes échoués, nous aurait permis de continuer jusque Port de Carhaix, notre but.

                                                                

Nous constatons d’une manière générale un très bon accueil et une vive curiosité des gens rencontrés, randonneurs (piétons et vélo), habitants des maisons éclusières et riverains, ainsi que le personnel du Smatah ( merci Marcel, Marc, Annaig, Caroline, et Serge!).c'est qu'elle sait se faire remarquer, la Dame Cornelia!

 

les techniciens du smatah

passage d'ecluse, canal Nantes Brest

 

 

 

 

Tout le monde a semblé apprécier de voir passer ce bateau. Des contacts, des discussions, se sont
créés, aussi bien entre nous et les gens rencontrés, qu’entre randonneurs et habitants.

 

 

  Cette aventure nous a permis de profiter d’un environnement calme et majestueux, les arbres sur
berges sont magnifiques, nous pu observer nombre de martins-pecheurs, une loutre, nous avons vu des saumons sauter. Des souvenirs inoubliables!

 

 

chateauneuf du faou

 

Nous avons a de nombreuses reprises pensé à toutes les personnes, paysans, bagnards, qui ont construit ce monument, ou qui y ont navigué. Nous avons quand même trouvé dommage que ce pour quoi a été construit cet extraordinaire monument, la navigation, le transport de fret, ne soit pas valorisé. si canal il y a, c'est bien parce qu'il a de l'eau, et de l'eau navigable!

 

Aulne canalisée, une ecluse

 

 

 

Un peu frustrés de ne pas avoir pu aller jusqu’au but que nous nous étions fixé, nous sommes
toutefois heureux de cette expérience.

 

2014, après Douarnenez, on y retourne? avec d'autres bateaux?

 

_________________________________________________________________________________________


extrait du livre de bord, voici les principales difficultés rencontrées :
Envasage parfois des digues aval, qui rendent l’approche à moins d’un mètre complexe. Toutes n’ont
pas d’anneaux d’amarrage, nous nous sommes plusieurs fois pris les pieds et les mains dans les
ronces et les orties.
L’absence de lieu d’amarrage aisé en amont (parfois un simple désherbage devant les bittes ferait
l’affaire), a rendu l’embarquement et le débarquement parfois scabreux, surtout avec un peu de
vent.
Le maniement des barres aux portes rive droite des écluses, simple d’emploi, se révèle épuisant au
bout d’une journée de navigation. De plus, elles pendaient parfois le long des portes, deux étaient
même complètement absentes (tombées dans l’eau). Les filles de l’équipage ont beaucoup apprécié
les coups de main offerts par les passants. Enfin, la présence de rambardes ou de murets rend leur
manipulation difficile.
De manière générale, beaucoup de portes ne sont vraiment pas assez étanches (par exemple, à
l’écluse Chateauneuf, baisse de 10cm du niveau d’eau, toutes portes closes, en 5 min).

 

Extraits du livre de bord De Vrouwe Cornelia, remontée du canal de Nantes à Brest, été 2012 partie Ouest.


jour1
écluse de Chateaulin : R.A.S
koatigrac’h : la barre pend
Toul ar Rodo : arrêt amont difficile
Prat hir : arrêt amont difficile
Pen ar Pont : RAS
Jour2
Le Guillec : RAS
Treziguidy : digue aval, pierre et herbes, accostage difficile
Lothay : écluse remplie, fuite en amont
Coat Pont : vase digue aval, porte aval rive droite ouvre mal.
Stereon : vase digue aval, vase porte droite amont. nécessité de serrer la rive droite après l’écluse a
cause d’un grand banc de sable.
St Algon : ras
buzit : pas d’amarrage aval possible sur l’ile
Rosveguen : pas d’amarrage aval sur l’ile, arbres très présents en aval.
Nenez : banc de vase en aval
Prat Pourric : ras
Kersalic : ventelles aval ferment mal, fuites aux portes
Kerbaouret : ras
Chateauneuf : fuit beaucoup
jour3
Bizernig : des manivelles partout : cool !
Budrac’h : planches des passerelles porte amont très fatiguées. Balustrade gène. Banc de sable à la
sortie après l’ile rive droite.
Goaker : porte aval rive droite coincée à 45°, barre tombée dans l’eau ; dépannage super. 4heures pour passer l'écluse
Lanneur : manivelle ventelle aval rive droite bloquée.
Rosily : porte amont rive droite envasée.
kerganevet : ras
Ros ar Gaouen : anneau en bout barre amont très fatigué
Perity raoul : cool
jour4
Pont triffen : la manivelle de correspond pas.
Lesnevez: pas de bittes d’amarrage dans l’écluse
le Ster : banc de vase a 50m en amont de l’ecluse, pas de passage possible.

 

Retour : rien de plus, sauf barre manquante amont à chateauneuf, fonctionnement meilleur des
écluses, et désherbage des digues aval apprécié.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article