Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 De Vrouwe Cornelia,  péniche hollandaise de 1908

Eté 2012 : escapade sur le Blavet

L'escapade sur le Blavet

 

Dans notre retour de l’Iroise vers l’Erdre nous arrivons en rade de Lorient quelques heures avant un coup de vent annoncé. La tempête est prévue pour 3 jours, alors, plutôt que d’attendre, nous préférons partir nous réfugier dans le Blavet.

 

C’est poussé par un vent déjà bien établi et le début de la marée montante que nous passons à côté des vieilles coques des bateaux militaires désaffectés de Lanester pour entrer dans le Blavet. L’entrée est large mais le chenal ne l’est pas autant, d’autant que le courant commence à bien se faire sentir.

  P1030536

Dès le premier méandre, peu après le Pont du Bonhomme, le vent disparait presque. Nous entrons dans un vaste cimetière à bateau qui, avec les nombreuses boucles de la rivière, rend l’ambiance oppressante. 

P1030543

  Nous arrivons à Hennebont en fin d’après-midi, à la marée basse.

P1030560

Il faut attendre que la mer redescende pour passer les ponts du centre ville, le Pont Jehanne la Flamme et le Pont des Forges. Nous en profitons pour baisser le mât. C’est peu avant la mi-marée que le passage sous les ponts est possible. Il y a un zigzag assez court entre les 2 ponts mais il vaut maintenir de la vitesse car le courant est fort.

P1030564

Nous trouvons refuge pour la nuit sur un ponton dans le méandre suivant.

P1030573 c

Le lendemain, nous nous présentons à mi-marée à l’écluse de Polhvern, non sans avoir prévenu de notre arrivée d’autant qu’il n’y a pas de ponton d’attente. Nous remontons ensuite les 3 écluses de Lochrist. Cela ne se fait pas sans mal : des herbes très envahissantes (des plantes d’aquarium, sans prédateur...) prolifèrent et le nettoyage n’a pas encore été fait.

P1030582

Il faut lancer le bateau, traverser les zones denses sur l’erre et, une fois la zone traversée, faire une marche arrière pour tenter d’enlever celle qui se sont enroulées sur l’arbre d’hélice. Il faudra plusieurs jours et l’eau de mer pour tout enlever.

 

A la dernière écluse, nous assistons à la remontée des kayaks sur le tapis roulant mis à leur disposition.

P1030579

Nous nous arrêtons sur la berge pour la nuit et une bonne partie de la journée suivante. En fin d’après-midi, nous reprenons la route vers Lorient, avec, comme à l’aller, une halte sur le ponton en amont d’Hennebont.

 

Nous repartons le lendemain matin, à mi-marée descendante pour profiter du courant jusqu’à Lorient. Du coup, le fameux zigzag entre les 2 ponts du centre ville d’Hennebont est difficile, la marche arrière étant bien moins efficace pour freiner le bateau que la marche avant. Il faut bien connaître les possibilités de son bateau, viser juste et oser ! Mais ensuite, les lumières du petit matin sur les brumes du Blavet sont magiques !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article